Page d"wittraf.com

Au nom d’Allah,le Tout Miséricordieux,.

Hûd

213.jpg

Il était issu d'un peuple appelé 'Âd fils de 'Aws fils de Sem fils de Noé ; ce peuple était d'origine arabe et habitait à al-Ahqâf, des montagnes de sable situées au Yémen, entre Oman et Hadramaout, une région qui donnait sur la mer. Leur vallée s'appelait Mughîth. Ils habitaient le plus souvent des tentes soutenues par de grandes colonnes. À ce sujet, Dieu dit : « N'as-tu pas vu comment ton Seigneur a agi avec les 'Âd, (avec) Iram à la colonne remarquable? »(89, 6-7)

Le peuple de 'Âd fut le premier à adorer les idoles

après le déluge ; ils avaient trois idoles principales : Sadâ, Samûdâ et Harâ. (7, 69) ; c'est-à-dire qu'il a fait d'eux les hommes les plus forts et les plus vigoureux de leur temps.

Dieu leur envoya alors leur frère Hûd, un homme issu d'eux-mêmes qui les appela à l'adoration de Dieu, Seul en toute sincérité ; ils le traitèrent de menteur, le contredirent et le diminuèrent : « les notables qui ne croyaient pas dirent : "Certes, nous te voyons en pleine sottise, et nous pensons que tu es du nombre des menteurs." » (7, 66)

Le peuple de Hûd lui dit notamment : (11, 53-54)

Allah avait comblé de bienfaits le pleuple de 'Âd : « Craignez Celui qui vous a pourvus de (toutes les bonnes choses) que vous connaissez, et qui vous a pourvus de bestiaux et d'enfants, de jardins et de sources. » (26.132)

Dans leur opulence, ils batissaient des édifices sans aucune nécessité : « Bâtissez-vous par frivolité sur chaque colline un monument ? Et édifiez-vous des châteaux comme si vous deviez demeurer éternellement ? » (26, 128-129)

De plus, ils semèrent le mal autour d'eux, agressant les plus faibles d'entre eux : « Et quand vous sévissez contre quelqu´un, vous le faites impitoyablement. » (26.130)

Les voyant plongés dans l'égarement, Hûd voulut les mettre en garde contre la punition divine, de même qu'il voulut leur montrer que leurs idoles ne pouvaient ni leur nuire ni les protéger « Allez-vous vous disputer avec moi au sujet de noms que vous et vos ancêtres avez donnés, sans que Dieu n'y fasse descendre la moindre preuve ? Attendez donc ! Moi aussi j´attends avec vous. » (7.71)

Les conseils et les efforts de Hûd n'eurent aucun effet sur les 'Âd, ils dirent :« Que tu nous exhortes ou pas, cela nous est parfaitement égal ! Ce ne sont là que des vieilleries des anciens ; nous ne serons jamais punis. » (26.136) Ils dirent également : « Fais donc venir ce dont tu nous menaces, si tu es du nombre des véridiques. » (7.70)

Ils étaient aveuglés par l'orgueil, l'arrogance et la suffisance ; ils affirmèrent : « Qui est plus fort que nous ? » (41.15)

Le châtiment d'Allah s'abat sur les 'Âd


 

Quant au sujet de leur anéantissement, Dieu dit : « Puis, voyant un nuage se dirigeant vers leurs vallées, ils dirent : "Voici un nuage qui nous apporte de la pluie". Au contraire ! C'est cela même que vous cherchiez à hâter : c'est un vent qui contient un châtiment douloureux. » (46.24)

Tout a commencé donc par l'apparition d'un nuage qu'ils attendaient avec impatience, car ils souffraient d'une grande sécheresse. Croyant que ce nuage leur apportait la pluie tant attendue, ils étaient loin de se douter qu'il était porteur de châtiment. C'est pour cela que Dieu dit : « [... ] C'est cela même que vous cherchiez à hâter. » ; c'est-à-dire en vous moquant de Hûd et en lui disant :« Eh bien, apporte-nous ce que tu nous promets si tu es du nombre des véridiques. » (46.22)

Ibn Mas'ûd, Ibn 'Abbâs ainsi que beaucoup d'imams parmi les pieux anciens ont dit au sujet de la parole de Dieu :« un vent mugissant et furieux », qu'il s'agissait d'un vent glacial, d'une grande intensité (69.7) ; c'est-à-dire sans interruption des jours durant. « Tu voyais alors les gens renversés par terre comme des souches de palmiers évidées. » (69.7)

Ils ont été assimilés à des souches de palmiers évidées, parce que, rapporte-on, le vent emportait les gens dans les airs avant de les jeter de très haut ; ils retombaient alors sur leurs têtes qui se fracassaient, avec la violence de la chute. Dieu dit : « Nous avons envoyé contre eux un vent violent et glacial, en un jour néfaste et interminable ; il arrachait les gens comme des souches de palmiers déracinées » (54.19-20).

Et c'est ainsi que périrent les négateurs parmi le peuple de Hûd, sur lui le salut. Quant aux croyants, ils furent sauvés : « Et quand vint Notre Ordre, Nous sauvâmes, par une miséricorde de Notre part, Hûd et ceux qui avaient cru avec lui. Et Nous les sauvâmes d'un terrible châtiment. Voilà les 'Âd. Ils avaient nié les signes (enseignements) de leur Seigneur, désobéi à Ses messagers et suivi le commandement de tout tyran entêté. Et ils furent poursuivis, ici-bas, d'une malédiction, ainsi qu'au jour de la Résurrection. En vérité les 'Âd n'ont pas cru en leur Seigneur. Que s'éloignent (périssent) les 'Âd, peuple de Hûd ! »