Page d"wittraf.com

Évènement Vers


Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux.

450978.jpg

570 Naissance de

mahomet.

Mahomet à La Mecque Coucher de soleil sur la plage 611 Mahomet reçoit la Révélation, il devient le prophète d’Allah 622 Il quitte La Mecque pour s’installer à

Médine : c’est l’Hégire 630 Conquête de La Mecque par Mahomet Page d"wittraf.com et ses

armées musulmanes 632 Mort de Mahomet Page d"wittraf.com 632 - 661 Succession des quatre premiers Page d"wittraf.com califes 661 Prise de pouvoir de Mu’awiya et fondation de la dynastie des Omeyyades.

La vie de Mohammed Page d"wittraf.com dit Mahomet nous est connue par des textes de la tradition musulmane : le Coran et la Sira, qui est la biographie

traditionnelle. Cette dernière, rédigée

entre le 8e et 9e siècle est organisée sous forme d'un récit chronologique, multipliant les anecdotes et autres détails sur la vie du prophète. 

Les actes et les paroles du prophète se trouvent dans les hadîths dont l'ensemble forme la Sunna, c'est-à-dire la

tradition. Les hadîths sont d'abord transmis oralement puis rassemblés et fixés par écrit entre

les 8e et 9e siècles.1. Mahomet, prophète de l'Islam a. La jeunesse de Mahomet
Mahomet est né vers 570 à La Mecque, ville commerciale de la Péninsule arabique, importante grâce

à ses foires et à son temple païen de la Kaaba et où les Arabes, jusqu’alors polythéistes, se rendent en pè lerinage. Orphelin très jeune, Mahomet travaille pour son oncle et devient caravanier. Au cours de ses déplacements, il rencontre des chrétiens et des juifs et commence alors à

s’intéresser aux questions religieuses. À 25 ans il épouse une riche veuve,

Khadidja. Il continue néanmoins à mener une vie de

commerçant . Les pèlerins musulmans autour du sanctuaire de la Kaaba dans la mosquée à la Mecque (Arabie Saoudite)

b. La Révélation
Il apprécie se retirer dans le désert pour méditer. Et, en "marron">611, vers l’âge de 40 ans, il reçoit une Révélation, sur le mont Hira, près de la Mecque. L’ange Gabriel lui serait apparu et lui aurait annoncé qu’il était

l’envoyé de Dieu, le prophète d’Allah. Il lui aurait ordonné d’annoncer aux hommes

l'existence d'Allah (qui signifie dieu en arabe). c. Le dernier des prophètes

Mahomet commence à annoncer aux habitants de la Mecque les paroles qu'il dit avoir reçues de Dieu. Il préconise la « soumission à Dieu », c’est-à-dire à

l’Islam. Il se considère comme le dernier des prophètes (personnes qui délivrent un message divin) venant après les prophètes juifs comme Abraham,

Moïse et Jésus 2. L'Hégire et la fondation d'une nouvelle religion monothéiste
a. La fuite à Médine : l'Hégire
Mahomet est rejeté par sa tribu parce qu’il menace la religion traditionnelle. Il doit s’exiler à La Mecque. De là, il commence à annoncer les paroles que Dieu lui a transmises. Il y affirme qu’il n’y a qu’un seul Dieu et qu’il faut abandonner les anciennes croyances. Et là encore, il finit par rencontrer l'hostilité des marchands mecquois.

Il est alors contraint de fuir la ville avec ses fidèles, appelés « musulmans », c’est-à-dire ceux qui se soumettent à Dieu. Il se réfugie en 622 à Yathrib qui devient Médine, la ville du prophète : c'est l’Hégire ( mot qui signifie émigration en arabe). L’Hégire marque le début de l’ère musulmane.
b. Mahomet, un chef conquérant
Mahomet se retrouve alors à la tête d’une communauté de croyants dont il arbitre les querelles. Il organise une petite armée. Ne pouvant se résoudre à l’hostilité de La Mecque, il décide

de la conquérir par les armes. En 630, il s'en s’empare, après des années de lutte armée. Il y détruit les idoles de la

Kaaba, y impose l’Islam et en fait un lieu de pèlerinage pour les musulmans.

Durant les deux années qui précèdent la mort de Mahomet, de nombreux Arabes se convertissent

à l’Islam. Quand il meurt en 632, l’Arabie est presque entièrement soumise à son autorité et convertie à cette

nouvelle religion

monothéiste.3. Les successeurs de Mahomet a. le calife
  À la mort de Mahomet, les musulmans conservent un chef suprême qui prend le titre de calife (c'est-à-dire successeur). Ce calife détient tous les pouvoirs

et s'impose donc comme chef religieux, politique et militaire des musulmans. Ainsi, comme Mahomet, il guide la prière, arbitre les conflits entre musulmans et commande l’armée qui doit propager la

nouvelle religion.

Quatre califes se succèdent de 632 à 661. Cependant, dans la mesure où Mahomet n’a pas désigné de successeur, leur gouvernement

est marqué par de violents affrontements entre différents groupes.

b. La division des musulmans
La question du choix du calife finit par diviser les musulmans. En 661, le calife Ali, le quatrième depuis la mort de Mahomet dont il est à la fois gendre et cousin, est assassiné

et remplacé par Mu’awiya, gouverneur de la Syrie qui fonde alors dynastie des Omeyyades.

La majorité des musulmans, les sunnites, reconnaît le nouveau calife tandis qu'une minorité, les chiites, partisans d’Ali,

s’y oppose. Cette minorité réserve la direction de la communauté musulmane à Ali

et à ses descendants directs. L'essentiel

Mahomet reçoit au début du 7e siècle, une révélation qui le présente comme l’envoyé de Dieu, chargé de révéler aux hommes un message

nouveau que Dieu lui a transmis. Il

est présenté comme le dernier et donc le plus important des prophètes et sa mission

consiste à convertir les Arabes polythéistes à la nouvelle religion

révélée.


  En 622, année de l'Hégire, Mahomet fonde une nouvelle religion monothéiste : l’Islam et quand il meurt, en 632, l’Arabie

est presque entièrement convertie. Aux califes, ses successeurs, de poursuivre son œuvre et de diriger la communauté musulmane.

Mais sa succession suscite des tension et provoque la

division de la nouvelle religion en deux courants : l'un est incarné par les sunnites et l'autre les chiites